Comment le différend commercial de 100 ans entre le Japon et la Corée du Sud affecte-t-il l’industrie mondiale de la téléphonie mobile?

0
556 143
Advertisement

Le conflit entre le Japon et la Corée du Sud, qui remonte à 1910, ne semble pas trouver de solution. Selon un rapport publié par la Conférence de Zee, ce différend constitue une menace pour le secteur de la technologie, qui s’étend à l’économie mondiale parallèlement au conflit entre les États-Unis et la Chine.

Tokyo a officiellement retiré la Corée du Sud de sa liste de partenaires commerciaux de confiance bénéficiant d’un traitement préférentiel pour l’importation de produits japonais tels que des produits chimiques et des produits destinés à l’industrie des semi-conducteurs et des puces.

Cela signifie que les entreprises japonaises ne demanderont pas une commande à l’exportation de 90 jours vers la Corée du Sud, un matériau sur lequel l’industrie des semi-conducteurs de Séoul s’appuie énormément, Samsung fournissant 60% de sa mémoire à puce à des périphériques situés sur les marchés de la téléphonie mobile.

Un conflit aux racines profondes

Le Japon n’a montré aucun signe de modification de sa politique à l’égard de la Corée du Sud, notant que les nouvelles restrictions réagissaient à ses préoccupations concernant la sécurité nationale et craignaient que ses produits chimiques ne se répandent en Corée du Nord.

Tokyo n’a fourni aucune preuve pour étayer ses affirmations, mais le scénario le plus probable est que l’action du gouvernement s’inscrit dans une campagne d’escalade et de conflit qui dure depuis plusieurs décennies sur la colonisation de la péninsule coréenne par le Japon il y a plus d’un siècle.

Tokyo a également recruté 670 000 Coréens pour travailler de force et mettre en œuvre les ambitions militaires japonaises, mais la décision de Tokyo a été prise à la suite d’une décision judiciaire d’octobre 2018 obligeant les entreprises japonaises à indemniser les victimes du travail forcé coréen pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le Japon insiste sur le fait que la plupart des dommages-intérêts nécessaires ont déjà été réglés dans le cadre de paiements de 500 millions de dollars au titre d’un traité signé en 1965, puis d’un autre accord en 2015.

Le président sud-coréen, Moon Jae-in, estime que l’accord de 2015 ne satisfaisait pas les victimes et a demandé que le Japon en assume directement la responsabilité, ce dernier refusant toute discussion à ce sujet et les relations entre les deux pays se sont détériorées depuis lors.

Cela a provoqué des manifestations de dizaines de milliers de Sud-Coréens contre le Japon et lancé des initiatives pour boycotter les produits japonais.

Le différend entre Tokyo et Séoul survient à un moment où d’autres conflits se manifestent dans le monde, tels que la guerre commerciale américano-chinoise, l’incertitude entourant la sortie britannique de l’Union européenne, les craintes d’une récession mondiale due au ralentissement des économies allemande, indienne, chinoise et américaine et à la volatilité des marchés financiers.

Déséquilibre du pouvoir

Dans le passé, les États-Unis intervenaient pour désamorcer tout conflit potentiel entre le Japon et la Corée du Sud, alliés de l’Asie du Sud-Est, mais le gouvernement Donald Trump semble peu disposé à intervenir malgré le rôle des deux pays dans la réduction des ambitions nucléaires de la Corée du Nord.

Dans un signe de changement de rapport de forces, la Chine a exprimé sa volonté d’intervenir pour apaiser le différend entre Tokyo et Séoul. Les ministres des Affaires étrangères des trois pays se sont rencontrés récemment sans parvenir à un accord, même pour une réunion entre leurs dirigeants.

La Chine considère la stabilité des pays de l’Asie du Sud-Est comme une priorité et souhaite l’intégration économique avec les gouvernements de la région parallèlement à l’escalade de son différend commercial avec les États-Unis.

Il existe des craintes internationales que le Japon utilise sa sécurité nationale pour justifier sa politique commerciale, en particulier après que Trump ait également signalé que l’imposition de droits sur les importations d’acier et d’aluminium de son pays était une question de sécurité nationale.

La Chine considère la guerre commerciale avec Washington comme une tentative de perturber sa stratégie « Made in China 2025 » et de freiner son ascension en tant que puissance mondiale en menaçant sa souveraineté et sa sécurité.

Washington | Salah Nabil.

Une version de cet article a été imprimée aujourd’hui dans l’édition Djazairy Newspapers. Commande de réimpressions | PDF | Souscrire

Les opinions exprimées dans les commentaires sont celles des propriétaires et non celles de Djazairy Newspapers. Les propos qui incluent des abus envers des personnes, d’un peuple ou d’un État seront annulés. Il est rappelé aux visiteurs qu’il s’agit d’un site d’information généraliste et économique et n’accepte pas les racontars politiques, idéologiques ou religieux.


Genesis 2020 | Sponsorisé

La croissance de l’économie algérienne atteindra 1,9% en 2020

La Banque mondiale (BM) prévoit une croissance de l'économie algérienne de 1,9% durant l'année 2020, en hausse de 0,2 point ...
Lire la suite …

Comment la Chine est-elle devenue un « miracle économique »?

Il a fallu moins de 70 ans à la Chine pour devenir, un pays isolé, à l'une des plus grandes ...
Lire la suite …

Les exportations ont atteint $42 millions durant les 7 premiers mois de 2019

Les exportations de ciment de l'Algérie ont atteint 42 millions de dollars durant les sept premiers mois de 2019, soit ...
Lire la suite …

La Chine intensifie ses efforts pour accroître l’accès des pays étrangers à ses marchés

La Chine redouble d'efforts pour ouvrir ses marchés financiers et encourager les flux financiers étrangers, après que la Maison-Blanche eut ...
Lire la suite …

Mobilisation des investissements étrangers, les zones franches pourraient y contribuer

Selon des économistes Algériens réunis samedi à Alger, la créations de zones franches pourraient constituer l'une des intéressantes solutions pour ...
Lire la suite …

Complexe El Hadjar, 5.000 tonnes de fer réceptionnées par jour durant les 2 dernières semaines

Le complexe Sider El Hadjar (Annaba) a enregistré au cours des 2 dernières semaines un approvisionnement régulier en fer brut ...
Lire la suite …

Algérie | Russie, contrats pour l’exportation de plus de 4.000 tonnes de dattes

Des exportateurs algériens spécialisés dans le domaine de la production et de la transformation des dattes ont affirmé que leur ...
Lire la suite …

Comment les réseaux sociaux ont transformé l’économie?

Lorsque les médias sociaux sont apparus, certains ont réussi à atteindre leurs objectifs, d'autres ont échoué, mais ce qui ne ...
Lire la suite …

Kelatma | Sponsorisé

Wing commence à livrer des marchandises à l’aide de drones aux États-Unis

Wing, une des filiales d'Alphabet, est devenue la société mère du géant de l'Internet Google, la première entreprise à livrer ...
Lire la suite…

Le Chercheur algérien Karim Zaghib a remporté le prix scientifique québécois 2019

Selon le site officiel du prix décerné par le gouvernement provincial du Québec, le chercheur algérien, originaire de Constantine, est ...
Lire la suite…

Des solutions de paiement en ligne pour les web-marchands

Le Groupement d'intérêt économique de la monétique (GIE Monétique) a signé jeudi une convention avec l’Agence Nationale de Promotion et ...
Lire la suite…

Technologie, la place financière se dote d’un «Finlab»

Un «FinLab» de la place financière, un laboratoire de Fintechs dédié au développement de l'innovation technologique dans le marché financier ...
Lire la suite…

La chute de Facebook commence

La Coalition "Facebook" prévoit de tenir des réunions aujourd'hui à Genève pour discuter de l'évolution de la crypto-monnaie Libra. La ...
Lire la suite…

Comment le différend commercial de 100 ans entre le Japon et la Corée du Sud affecte-t-il l’industrie mondiale de la téléphonie mobile?

Le conflit entre le Japon et la Corée du Sud, qui remonte à 1910, ne semble pas trouver de solution ...
Lire la suite…

Tricherie et grosse carotte chez Facebook

Facebook a accepté de verser 40 millions de dollars, dans le cadre d'une action en justice intentée devant un tribunal ...
Lire la suite…

Hausse du Brent et négociation en vue

Les prix du brut Brent ont augmenté à près du niveau de 59 dollars le baril, comme en témoignent les ...
Lire la suite…