Signature des contrats du lancement des études du projet pétrochimique algéro-turc

0
10 040
Advertisement

La compagnie nationale, Sonatrach, à travers sa filiale SPIC (Sonatrach Petrolium Investment Corp) et la compagnie turque CPEY, filiale de Ronesans, ont signé jeudi à Istanbul l’ensemble des contrats nécessaires au lancement des études d’engineering du complexe pétrochimique pour la production de propylène et de polypropylène (PDH-PP) à Ceyhan en Turquie.

La cérémonie de signature s’est déroulée en présence du ministre de l’Energie, Mohamed Arkab, du ministre turc de l’Industrie et des Technologies, du ministre turc de l’Energie et des Ressources naturelles, ainsi que du P-dg de Sonatrach, Rachid Hachichi et du P-dg de Ronesans, Erman Ilicak, a précisé un communiqué de la compagnie nationale des Hydrocarbures.

Etaient également présents, des administrateurs de la société du projet, du contractant FEED GS (SudCoréen), du conseil PMC ISS (Italie), du bailleur de Licences UOPL (UK), du bailleur de Licences Lyondel Basell (Italie), ainsi que les autorités locales turques, a ajouté la même source.

« Cet événement représente l’aboutissement des efforts de deux années de travail continu des équipes des deux parties », a souligné le communiqué, ajoutant que Sonatrach et Ronesans avaient procédé, le 19 août 2019, à la création de la société de projet, une société mixte de droit turc dénommée, « Ceyhan Polipropilen Uretim Anonim ?irket » avec une structure d’actionnariat de 34% pour la SPIC et 66% pour CPEY.

Cette société de projet a pour objet, selon la même source, la conception, l’ingénierie, l’approvisionnement, la construction et l’exploitation d’un complexe de production de 450 milles tonnes par an de polypropylène au niveau de la zone industrielle de Ceyhan, dédiée au développement de la pétrochimie.

Selon Sonatrach, l’investissement de ce projet est estimé à environ 1,4 milliard de dollars américains.

Il sera financé en mode « Project Finance », sans recours aux garanties des actionnaires, pour près de 70% par les banques et de 30 % par les actionnaires.

Sonatrach et Ronesans ont « déployé avec détermination tous les efforts nécessaires pour assurer la réussite de ce projet notamment en matière d’assiette foncière attribuée au niveau de la zone industrielle, de fourniture de la matière première +propane+ au projet assurée par Sonatrach à l’horizon 2040, des avantages fiscaux accordés au projet par deux décrets signés par le Président turc, Recep Tayyip Erdogan ».

Ce projet représente un « intérêt stratégique » pour la Turquie comme pour l’Algérie.

Pour la Turquie, du fait que ce projet permettra d’y réaliser la première unité pétrochimique de taille mondiale et il est considéré comme précurseur pour le développement de la pétrochimie dans ce pays.

Aussi, le projet permettra de répondre à une demande importante en produits pétrochimiques dans la région et de saisir l’opportunité d’un marché potentiel de polypropylène de plus de deux millions de tonnes par an, situé à une centaine de kilomètre du site du projet, a relevé le communiqué.

Pour l’Algérie, ce projet vient renforcer les investissements de Sonatrach dans le domaine de la transformation, option stratégique adoptée dans sa vision SH2030, après celui de Arzew, et traduit également la volonté de son déploiement à l’international avec une importance particulière puisqu’il s’agit du premier projet hors de l’Algérie avec une telle capacité, ce qui placera la compagnie nationale parmi les acteurs de l’industrie de production du polypropylène.

Ce projet permettra également à Sonatrach de sécuriser un débouché, à long terme, pour le propane algérien jusqu’à 2040 pour une quantité de 540 milles tonnes par an, et de bénéficier des dividendes en qualité d’actionnaire à hauteur de 34% dans le projet, a indiqué la même source.

Algeria | Djazairy ft. APS.

Une version de cet article a été imprimée aujourd’hui dans l’édition Djazairy Newspapers. Commande de réimpressions | PDF | Souscrire

Les opinions exprimées dans les commentaires sont celles des propriétaires et non celles de Djazairy Newspapers. Les propos qui incluent des abus envers des personnes, d’un peuple ou d’un État seront annulés. Il est rappelé aux visiteurs qu’il s’agit d’un site d’information généraliste et économique et n’accepte pas les racontars politiques, idéologiques ou religieux.


Genesis 2020 | Sponsorisé

La croissance de l’économie algérienne atteindra 1,9% en 2020

La Banque mondiale (BM) prévoit une croissance de l'économie algérienne de 1,9% durant l'année 2020, en hausse de 0,2 point ...
Lire la suite …

Comment la Chine est-elle devenue un « miracle économique »?

Il a fallu moins de 70 ans à la Chine pour devenir, un pays isolé, à l'une des plus grandes ...
Lire la suite …

Les exportations ont atteint $42 millions durant les 7 premiers mois de 2019

Les exportations de ciment de l'Algérie ont atteint 42 millions de dollars durant les sept premiers mois de 2019, soit ...
Lire la suite …

La Chine intensifie ses efforts pour accroître l’accès des pays étrangers à ses marchés

La Chine redouble d'efforts pour ouvrir ses marchés financiers et encourager les flux financiers étrangers, après que la Maison-Blanche eut ...
Lire la suite …

Mobilisation des investissements étrangers, les zones franches pourraient y contribuer

Selon des économistes Algériens réunis samedi à Alger, la créations de zones franches pourraient constituer l'une des intéressantes solutions pour ...
Lire la suite …

Complexe El Hadjar, 5.000 tonnes de fer réceptionnées par jour durant les 2 dernières semaines

Le complexe Sider El Hadjar (Annaba) a enregistré au cours des 2 dernières semaines un approvisionnement régulier en fer brut ...
Lire la suite …

Algérie | Russie, contrats pour l’exportation de plus de 4.000 tonnes de dattes

Des exportateurs algériens spécialisés dans le domaine de la production et de la transformation des dattes ont affirmé que leur ...
Lire la suite …

Comment les réseaux sociaux ont transformé l’économie?

Lorsque les médias sociaux sont apparus, certains ont réussi à atteindre leurs objectifs, d'autres ont échoué, mais ce qui ne ...
Lire la suite …

Kelatma | Sponsorisé

Wing commence à livrer des marchandises à l’aide de drones aux États-Unis

Wing, une des filiales d'Alphabet, est devenue la société mère du géant de l'Internet Google, la première entreprise à livrer ...
Lire la suite…

Le Chercheur algérien Karim Zaghib a remporté le prix scientifique québécois 2019

Selon le site officiel du prix décerné par le gouvernement provincial du Québec, le chercheur algérien, originaire de Constantine, est ...
Lire la suite…

Des solutions de paiement en ligne pour les web-marchands

Le Groupement d'intérêt économique de la monétique (GIE Monétique) a signé jeudi une convention avec l’Agence Nationale de Promotion et ...
Lire la suite…

Technologie, la place financière se dote d’un «Finlab»

Un «FinLab» de la place financière, un laboratoire de Fintechs dédié au développement de l'innovation technologique dans le marché financier ...
Lire la suite…

La chute de Facebook commence

La Coalition "Facebook" prévoit de tenir des réunions aujourd'hui à Genève pour discuter de l'évolution de la crypto-monnaie Libra. La ...
Lire la suite…

Comment le différend commercial de 100 ans entre le Japon et la Corée du Sud affecte-t-il l’industrie mondiale de la téléphonie mobile?

Le conflit entre le Japon et la Corée du Sud, qui remonte à 1910, ne semble pas trouver de solution ...
Lire la suite…

Tricherie et grosse carotte chez Facebook

Facebook a accepté de verser 40 millions de dollars, dans le cadre d'une action en justice intentée devant un tribunal ...
Lire la suite…

Hausse du Brent et négociation en vue

Les prix du brut Brent ont augmenté à près du niveau de 59 dollars le baril, comme en témoignent les ...
Lire la suite…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici